Environnement et climat

Environnement naturel de l'exploitation

 

D’une superficie de 7645 km², le département des Pyrénées atlantiques bénéficie de deux atouts majeurs, de par sa situation géographique :

 


•    la proximité de la montagne avec la chaîne des Pyrénées qui jouxtent l’Espagne sur 150 km,


•    l’ouverture de toutes les activités liées à la mer, avec ses 30 km de côtes le long de l’océan Atlantique.

 


Cette vocation, très touristique, est accentuée par l’identité culturelle des deux provinces à part entière, qui composent ce département.


En effet, le Béarn et le Pays basque véhiculent de l’image d’une région à forte tradition gastronomique, avec tous les critères de qualité que cela implique.
Le relief de notre région est très varié.


Les coteaux sont présents sur la moitié du département. L’autre moitié est partagée entre la montagne et les plaines qui s’étendent le long des vallées des gaves.

 


Notre climat

 

Les Pyrénées Atlantiques ont la particularité d’avoir une très grande variation d’altitude, et notamment de près de 3000 m entre les points le plus bas et le plus haut.


Le climat du sud-ouest est un climat de type océanique, très tempéré, et où la température est exceptionnellement douce et de faible amplitude.


L’hiver y est assez doux, sachant que les pluies sont abondantes en toute saison (environ 1300 mm d’eau par an), hormis deux mois d’été qui peuvent connaître la chaleur, et parfois la sécheresse.


Le risque de grêle existe et est accentué au printemps.

 


Une autre particularité en Béarn est l’impressionnante beauté du ciel, notamment en saison automnale. 


Il s’agit du « Beth Ceu de Pau », qui est caractérisé par une bande de ciel bleu au-dessus des Pyrénées, avec, en aval du phénomène, des nuages « soufflaient », ce qui traduit un vent puissant.


Cette clarté est essentiellement due à l’effet de foehn, qui est un phénomène météorologique créé par la rencontre de la circulation atmosphérique et du relief lorsqu’un vent dominant est soufflé au-dessus d’une chaîne montagneuse, et redescend de l’autre côté après l’assèchement de son contenu en vapeur d’eau.